Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

7 - LE CUMUL VDI ET L'ALLOCATION D'AIDE AU RETOUR A L'EMPLOI

Conformément à l’article 2§3 de la convention du 19 février 2009 relative
à l’indemnisation du chômage, aux articles 28 à 32 du règlement général
annexé et à l’accord d’application n°11, l’allocation d’aide au retour à
l’emploi (ARE) peut être cumulée, sous certaines conditions, avec une
rémunération tirée de l’exercice d’une activité de VDI.


1 Les conditions de cumul


Les rémunérations tirées de l’activité VDI sont cumulables avec les sommes
versées au titre de l’allocation chômage, à condition que :


- le VDI ait maintenu son inscription sur la liste des demandeurs d’emploi et
accomplisse des actes positifs et répétés de recherche d’emploi,


- les revenus du VDI déclarés au titre des assurances sociales (soit les
commissions brutes et/ou marges brutes sur lesquels est basé le calcul de
cotisations sociales par l’entreprise) n’excèdent pas 70% des revenus antérieurs à
la fin du contrat de travail ayant permis l’ouverture du droit à l’allocation
chômage.


ATTENTION : Le VDI percevant une allocation chômage doit obligatoirement déclarer son activité de vente au Pôle Emploi.

 

 


2 Les modalités de cumul


Si l’activité de VDI avait débutée avant la perte de l’emploi salarié, l’ARE et les
revenus d’activité seront entièrement cumulables.


Par contre, si l’activité de VDI débute après la perte de l’emploi salarié, le Pôle
emploi recalculera le montant mensuel de l’allocation chômage auquel le VDI peut
prétendre en diminuant le nombre de jours indemnisables par mois à proportion
de ses rémunérations brutes.


Ces jours non indemnisés au niveau mensuel ne sont cependant pas perdus
puisque la période totale d’indemnisation sera rallongée d’autant de jours non
indemnisables par mois. La durée maximum du cumul de l’indemnisation chômage
et des revenus d’activité est cependant fixée à 15 mois sauf pour les allocataires
de plus de 50 ans pour lesquels la période de cumul peut être plus longue.

 

Le VDI devra informer le Pôle Emploi de son activité et lui remettre chaque mois
les relevés de commissions remis par l’entreprise (relevés provisionnels mensuels
et bulletins de précompte). Une éventuelle régularisation annuelle sera opérée sur
la base de la notification annuelle définitive adressée par l’URSSAF ou de tout
autre justificatif probant remis pas l’entreprise.


IMPORTANT : A défaut pour le VDI de communiquer régulièrement le montant de ses revenus d’activité, le Pôle Emploi fera une évaluation forfaitaire de ses revenus mensuels (fixée en 2010 à 583,80 € pour la première année civile
d’activité et à 875,17 € pour la deuxième année), ce qui pourra s’avérer très défavorable si les rémunérations mensuelles sont en réalité inférieures à ce forfait.

 

À propos

Le plaisir de partager les actualités Culinaires!